Témoignage de Valentine

Valentine Mahieu se livre sur cette réalité qu'elle trouve incohérente: la santé mentale comme norme, alors qu'aucune des normes dictées par la société envers les jeunes ne semble adhérer à un principe de "mieux-être". Normaliser un physique filtré, des défis insensés, des abus déconsidérés. À quand une société en bonne santé ?

Qui n'est pas bien dans sa peau ? Les jeunes ou la société ?

Aujourd’hui, en 2023, la santé mentale des jeunes est, dit-on, au cœur des préoccupations, mais la société semble s’attacher à une norme irréaliste.

La norme des régimes en tout genre, des visages qui ressemblent à des filtres Insta, des défis inconscients, des abus, des addictions... Les exemples se suivent et se ressemblent.Trop. Nous sommes constamment amené·e·s à devoir banaliser l’inhumain.

Et tellement que lorsque qu’une personne réclame de l’aide, nous lui conseillons de prendre son mal en patience. Mais NON. Souffrir n’est pas la norme. Aller mal n'est pas un choix, c'est presque un droit. Se taire et nier la souffrance de l'autre est un tort. À quand une société qui fait de la santé mentale des jeunes une priorité, et pas en tentant de la normaliser ?

Valentine Mahieu
30/5/2023

A lire également

Justice
Éducation
Société

Le souhait d’un autre temps

Deux fois plus de travail pour deux fois moins de reconnaissance. C’est la réalité de nombreuses femmes dans la société patriarcale qu’est la nôtre.📈📉 Comment s’extirper de ces carcans lorsque d’aucuns estiment encore que les femmes sont prédestinées à certains métiers ?Lorsque certaines de celles qui se battent contre ces injonctions perpétuent ces mêmes schémas pernicieux ? Lorsque la souffrance de toute une part de la société devrait rester invisible ?
Zélie Sels
30/3/2024
Société
Éducation

Portraits parcours: Zofia, la maraichère

Il en est facile d'oublier que derrière les chiffres se cachent du savoir-faire, de la sueur, de la transmission, des années d'expertise mais aussi et surtout des visages singuliers.
Laurianne Systermans
25/3/2024
Société
Éducation

Portraits parcours: Eric, le cordiste

Il en est facile d'oublier que derrière les chiffres se cachent du savoir-faire, de la sueur, de la transmission, des années d'expertise mais aussi et surtout des visages singuliers.
Zélie Sels
25/3/2024