Portraits parcours: Lucien, le menuisier

Il en est facile d'oublier que derrière les chiffres se cachent du savoir-faire, de la sueur, de la transmission, des années d'expertise mais aussi et surtout des visages singuliers.

De bloc en plastique 

À la noblesse du bois 

De la notice à suivre 

À la création de pièces sur mesure 

Du jeu d’enfant 

Au chef d’entreprise 

Portrait de Lucien ©Lux Bardiaux

Lucien, menuisier nous accueille dans son atelier,

Avant d’y mettre le pied, je me voyais déjà, dans une pénombre, être éclairée à l’ampoule, entrer dans l’atelier de Gepetto. Des montagnes de sciure au sol, des objets et meubles en tout genre un peu partout. Tout fait de bois. Et pourtant l’antre de Lucien est aussi propre, rangé et clair qu’une notice de jeu de construction. 

Jeu de construction ©Lux Bardiaux

Une envie, une fierté de pouvoir accueillir celleux qui ont besoin de bois, de sur-mesure. Dans une vie entassée où le moindre mètre carré compte, il devient un superhéros

Conseillant justement les demandes, 

Apportant toute son aide et ses ressources pour répondre au mieux aux besoinx 

Et enfin, pouvoir se mettre au travail. 

C’est partir d’une page blanche 

La sculpter

La rogner 

La raboter 

Et enfin la monter 

Et que cette planche vierge se transforme en table, en bibliothèque, en meuble.

 

Contact client ©Lux Bardiaux

Sa vie à lui, c’est challenge sur challenge, 

C’est d’un parcours scolaire tumultueux 

à une entreprise à son nom 

C’est de 6 ans dans une boîte 

à son propre bureau, ses propres règles 

C’est d’une vie où le capitalisme et le travail à la chaîne menacent les artisans 

à l’assurance de cette matière noble et de sa solidité. 

Son Atelier lumineux est rempli de camaraderie

Deux entreprises

Deux amis de banc d’école

travaillant ensemble, s’entraidant, s’apprenant

Fierté

Celle d’avoir transformé une dalle de béton en lieu de travail stimulant et motivant 

Celle de permettre à des particuliers de bénéficier d’un travail sérieux et robuste 

Celle de travailler dans un endroit construit de ses mains et optimal. 

Sur le pas du hangar, 

Un grand sourire aux lèvres

Une main en signe d'au revoir 

Nous retournons à nos tâches.

Machine à tout faire ©Lux Bardiaux

C’est un des métiers où l’on voit le plus la réalisation en tant que telle

Zélie Sels
25/3/2024

A lire également

Justice
Éducation
Société

Le souhait d’un autre temps

Deux fois plus de travail pour deux fois moins de reconnaissance. C’est la réalité de nombreuses femmes dans la société patriarcale qu’est la nôtre.📈📉 Comment s’extirper de ces carcans lorsque d’aucuns estiment encore que les femmes sont prédestinées à certains métiers ?Lorsque certaines de celles qui se battent contre ces injonctions perpétuent ces mêmes schémas pernicieux ? Lorsque la souffrance de toute une part de la société devrait rester invisible ?
Zélie Sels
30/3/2024
Société
Éducation

Portraits parcours: Zofia, la maraichère

Il en est facile d'oublier que derrière les chiffres se cachent du savoir-faire, de la sueur, de la transmission, des années d'expertise mais aussi et surtout des visages singuliers.
Laurianne Systermans
25/3/2024
Société
Éducation

Portraits parcours: Eric, le cordiste

Il en est facile d'oublier que derrière les chiffres se cachent du savoir-faire, de la sueur, de la transmission, des années d'expertise mais aussi et surtout des visages singuliers.
Zélie Sels
25/3/2024