Ma ville, Bruxelles

Pour l'avis de la communauté, Parresia te propose cette fois de laisser ta vision de Bruxelles guidée par le regard de @melanie.ebtissem Dans cette belle balade de mots, nous flânons dans les rues de la capitale au gré des saisons. À la rencontre de ses odeurs, de ses goûts et de ses émotions, @melanie.ebtissem nous met en garde sur le risque de perdre ce qui nous définit.

Plus que le goût de moules-frites, Bruxelles est un patchwork d'influences

C'est un joyeux bordel urbain où se côtoient et se mélangent les cultures.

À Bruxelles, tu ne goûteras jamais l'ennui. Des rues étroites aux avenues, la capitale est un théâtre permanent.

Royaume de l'étrangeté, Bruxelles défie les conventions. Joyeuse l'été, les rues se couvrent de terrasses animées.

Austère l'hiver, les journées sont sombres et froides. Lorsque le ciel semble toucher la terre, la ville revêt son manteau de mélancolie.

Le regard des Bruxellois·es pétille encore et brave le froid.

Une envie de ne jamais rentrer, de ne rien manquer, une peur des au revoir.

Alors lorsque gentrification et autres injustices sociales menacent cette cité aux mille visages, il est de notre devoir d’agir.

Parce que Bruxelles n'existe pas sans ses histoires, ses identités, sa magie... Sans ses Bruxellois·es.

Bruxelles en images

©MelanieDefoin

©MelanieDefoin

©MelanieDefoin

©MelanieDefoin

©MelanieDefoin

©MelanieDefoin

©MelanieDefoin

©MelanieDefoin

Melanie Defoin
24/7/2023

A lire également

Justice
Éducation
Société

Le souhait d’un autre temps

Deux fois plus de travail pour deux fois moins de reconnaissance. C’est la réalité de nombreuses femmes dans la société patriarcale qu’est la nôtre.📈📉 Comment s’extirper de ces carcans lorsque d’aucuns estiment encore que les femmes sont prédestinées à certains métiers ?Lorsque certaines de celles qui se battent contre ces injonctions perpétuent ces mêmes schémas pernicieux ? Lorsque la souffrance de toute une part de la société devrait rester invisible ?
Zélie Sels
30/3/2024
Société
Éducation

Portraits parcours: Zofia, la maraichère

Il en est facile d'oublier que derrière les chiffres se cachent du savoir-faire, de la sueur, de la transmission, des années d'expertise mais aussi et surtout des visages singuliers.
Laurianne Systermans
25/3/2024
Société
Éducation

Portraits parcours: Eric, le cordiste

Il en est facile d'oublier que derrière les chiffres se cachent du savoir-faire, de la sueur, de la transmission, des années d'expertise mais aussi et surtout des visages singuliers.
Zélie Sels
25/3/2024