"Mon corps m’appartiendra quand il vieillira."

Difficile mais nécessaire. Lorsqu’on s’intéresse à la réappropriation du corps, il y a ces sujets que l’on se doit d’aborder. Nombreux·ses sont celleux dont le corps est injustement subtilisé. Dans ce témoignage empli de courage, nous sommes amené·e·s à réfléchir à ce que représentent les corps innocents, glabres et angéliques.🪞 Attendre de vieillir pour être libre. En est-on vraiment arrivé là ?

Mon corps a été sexualisé dès l’enfance.

Ma jeunesse entière est marquée par mes tentatives d’extirper mon corps des mâchoires affamées des prédateurs.

Mon corps, je l’ai musclé

pour le rendre moins frêle.

Je l’ai préservé sous un hijab.

Je l’ai dénudé

pour décider moi-même

de son hypersexualisation.

Rien n’y fait.

C’est ma jeunesse qu’ils vampirisent.

La société aime les corps minces, lisses, imberbes, innocents.

La société aime les enfants.

J’attends chaque ride, chaque vergeture, chaque varice qui

éloignera mon corps des regards masculins libidineux.

Ma vieillesse me libérera.

N., jeune bruxelloise de 28 ans.
5/7/2023

A lire également

Justice
Éducation
Société

Le souhait d’un autre temps

Deux fois plus de travail pour deux fois moins de reconnaissance. C’est la réalité de nombreuses femmes dans la société patriarcale qu’est la nôtre.📈📉 Comment s’extirper de ces carcans lorsque d’aucuns estiment encore que les femmes sont prédestinées à certains métiers ?Lorsque certaines de celles qui se battent contre ces injonctions perpétuent ces mêmes schémas pernicieux ? Lorsque la souffrance de toute une part de la société devrait rester invisible ?
Zélie Sels
30/3/2024
Société
Éducation

Portraits parcours: Zofia, la maraichère

Il en est facile d'oublier que derrière les chiffres se cachent du savoir-faire, de la sueur, de la transmission, des années d'expertise mais aussi et surtout des visages singuliers.
Laurianne Systermans
25/3/2024
Société
Éducation

Portraits parcours: Eric, le cordiste

Il en est facile d'oublier que derrière les chiffres se cachent du savoir-faire, de la sueur, de la transmission, des années d'expertise mais aussi et surtout des visages singuliers.
Zélie Sels
25/3/2024