Portraits parcours: Eric, le cordiste

Il en est facile d'oublier que derrière les chiffres se cachent du savoir-faire, de la sueur, de la transmission, des années d'expertise mais aussi et surtout des visages singuliers.

Je suis en contact avec le ciel tous les jours” 

Eric touche le ciel ©Lux Bardiaux

Sur le fil

Entre deux mondes

En équilibre

Entre le ciel et la terre

Entre la vie et la mort

Entre la ville et les monts

Il vole ©Lux Bardiaux

Passionné de montagne et d’escalade, de son temps libre, Eric ouvre des voies. Mais pour gagner sa vie, c’est en ville là où il vit qu’il retrouve ce frisson, en exerçant le métier de cordiste.

C’est un exercice qui lui permet d’être au dessus des gens, en contact avec le ciel, avec l’air, la nature. Une concentration et une vigilance permanentes, avoir conscience de tout, les passant·e·s en bas dans la rue, le collègue au sol qui alerte, envoie le matériel, assure celui dans les airs.

Un éveil total des sens, des vibrations, du monde.

Dr Vertical ©Lux Bardiaux

Son nom de profession est Dr Vertical. Tout comme celleux qui prennent soin de nos corps, il prend soin de nos abris, de notre intime, de nos refuges, en veillant, avec bienveillance, à réparer, à rafistoler, retaper.

Autour du corps, un baudrier, une grappe aux milles attaches sur lesquelles chaque outil peut s’agripper. Sur lui, tout le nécessaire pour assurer sa sécurité et ses restaurations… Fierté. Le soin va à toustes et pour tout.

Avec lui aujourd’hui,

Zéphyr

Son fils

Consciencieusement, il range la corde, il envoie les seaux de ciment, il nettoie le trottoir et range le matériel dans la camionnette.

Zéphir, au boulot ©Lux Bardiaux

Parce que… Que serait un métier passion, un métier choyé, un métier trésor, souffle de vie et exaltant, si on ne peut le partager ? Si on ne peut le transmettre et faire sentir à l’autre le goût du vide, du ciel… C’est avec son fils que ce lien s’opère, mais également à travers d’autres collaborations, d’autres rencontres, d’autres sourires. Une corde entre lui et celleux qu’il forme, celleux avec qui il s’associe. Un lien horizontal, mais vertical dans l’échange.

Tel ©Lux Bardiaux

Il se balance au bout d’une corde, nous raconte ses périples, ses aventures dans les clochers d’église, sur les façades de grands bâtiments, sur les tuiles de maisons historiques.

Eric et ses toits ©Lux Bardiaux

La nécessité de mon quotidien c’était d’être entouré de gaz et sur mes cordes, parce que c’est ma passion

Sérénité ©Lux Bardiaux
Zélie Sels
25/3/2024

A lire également

Justice
Éducation
Société

Le souhait d’un autre temps

Deux fois plus de travail pour deux fois moins de reconnaissance. C’est la réalité de nombreuses femmes dans la société patriarcale qu’est la nôtre.📈📉 Comment s’extirper de ces carcans lorsque d’aucuns estiment encore que les femmes sont prédestinées à certains métiers ?Lorsque certaines de celles qui se battent contre ces injonctions perpétuent ces mêmes schémas pernicieux ? Lorsque la souffrance de toute une part de la société devrait rester invisible ?
Zélie Sels
30/3/2024
Société
Éducation

Portraits parcours: Zofia, la maraichère

Il en est facile d'oublier que derrière les chiffres se cachent du savoir-faire, de la sueur, de la transmission, des années d'expertise mais aussi et surtout des visages singuliers.
Laurianne Systermans
25/3/2024
Société
Éducation

Portraits parcours: Lucien, le menuisier

Il en est facile d'oublier que derrière les chiffres se cachent du savoir-faire, de la sueur, de la transmission, des années d'expertise mais aussi et surtout des visages singuliers.
Zélie Sels
25/3/2024