Portraits parcours: Eric, le cordiste

Il en est facile d'oublier que derrière les chiffres se cachent du savoir-faire, de la sueur, de la transmission, des années d'expertise mais aussi et surtout des visages singuliers.

Je suis en contact avec le ciel tous les jours” 

Eric touche le ciel ©Lux Bardiaux

Sur le fil

Entre deux mondes

En équilibre

Entre le ciel et la terre

Entre la vie et la mort

Entre la ville et les monts

Il vole ©Lux Bardiaux

Passionné de montagne et d’escalade, de son temps libre, Eric ouvre des voies. Mais pour gagner sa vie, c’est en ville là où il vit qu’il retrouve ce frisson, en exerçant le métier de cordiste.

C’est un exercice qui lui permet d’être au dessus des gens, en contact avec le ciel, avec l’air, la nature. Une concentration et une vigilance permanentes, avoir conscience de tout, les passant·e·s en bas dans la rue, le collègue au sol qui alerte, envoie le matériel, assure celui dans les airs.

Un éveil total des sens, des vibrations, du monde.

Dr Vertical ©Lux Bardiaux

Son nom de profession est Dr Vertical. Tout comme celleux qui prennent soin de nos corps, il prend soin de nos abris, de notre intime, de nos refuges, en veillant, avec bienveillance, à réparer, à rafistoler, retaper.

Autour du corps, un baudrier, une grappe aux milles attaches sur lesquelles chaque outil peut s’agripper. Sur lui, tout le nécessaire pour assurer sa sécurité et ses restaurations… Fierté. Le soin va à toustes et pour tout.

Avec lui aujourd’hui,

Zéphyr

Son fils

Consciencieusement, il range la corde, il envoie les seaux de ciment, il nettoie le trottoir et range le matériel dans la camionnette.

Zéphir, au boulot ©Lux Bardiaux

Parce que… Que serait un métier passion, un métier choyé, un métier trésor, souffle de vie et exaltant, si on ne peut le partager ? Si on ne peut le transmettre et faire sentir à l’autre le goût du vide, du ciel… C’est avec son fils que ce lien s’opère, mais également à travers d’autres collaborations, d’autres rencontres, d’autres sourires. Une corde entre lui et celleux qu’il forme, celleux avec qui il s’associe. Un lien horizontal, mais vertical dans l’échange.

Tel ©Lux Bardiaux

Il se balance au bout d’une corde, nous raconte ses périples, ses aventures dans les clochers d’église, sur les façades de grands bâtiments, sur les tuiles de maisons historiques.

Eric et ses toits ©Lux Bardiaux

La nécessité de mon quotidien c’était d’être entouré de gaz et sur mes cordes, parce que c’est ma passion

Sérénité ©Lux Bardiaux
Zélie Sels
25/3/2024

A lire également

Politique
Société

Artefact Episode 1: La "Loi Frontex"

Dans ce premier épisode, Ines s’empare de la « loi Frontex » et de ce qu’elle dit de la normalisation des idées d’extrême droite.
Laurianne Systermans
19/6/2024
Politique
Culture
Environnement
Société

Bruxelles sans pub : une utopie (con)damnée ?

29 novembre 2030. Le réveil sonne. Avant de jouer ma mesure de la partition automnale bruxelloise, je me laisse happer par mes notifications nocturnes. D’un réseau social à un autre, je flâne dans les boulevards numériques. Pas une trace de ce qui nourrit mon envie d’attaquer ma journée… Je le sais, depuis un an la date est cochée. Et pourtant, aucun slogan. Aucune injonction à l’achat. Aucun produit en gros plan. Ils l’appellent “vendredi noir” certes mais moi, j’aimais bien être frappé par toutes ces couleurs. - 20 %, - 50 %, - 70 %. Du bleu, du jaune, du rouge. Pourtant aujourd’hui, les couleurs grisantes laissent place à la transparence des murs sociaux.
Ilyas Boukria
19/5/2024
Société

Washing machine : une industrie qui fait tourner la tête

Les responsables marketing n'ont pas froid aux yeux. Il est primordial d'alerter sur leurs tentatives d'appropriation des enjeux de société à des fins mercantiles. De toutes les couleurs... Pour les pointer du doigt, il faut pouvoir les identifier. Explications et cas concrets.
Amina Derouich
29/4/2024