Vers un futur dystopique ?

Dystopie ou prévision lucide ? À la lecture de cet article, la question se pose. Entre peur et excitation, ce monde tant fantasmé ne serait-il pas déjà sous nos yeux ? Course entre puissances mondiales, conséquences sur l'espèce humaine, manipulation, contrôle et censure mais aussi avancées à saluer...

La course infernale vers le progrès est lancée

Sur la ligne de départ

Les 3 “puissances mondiales”

Les États-Unis

La Chine

L’Europe

Chacune à la recherche de ce qui

Révolutionnera

Renversera

Changera

Nos sociétés

Une course

à la création d’une nouvelle espèce

Une course

à la reconnaissance

Une course

à la gloire

Course folle

Qui va trop vite pour l’humanité

Qui fascine

Qui pousse à la compétition

Vers un futur dystopique ?

Médaillant l’une des puissances

L’érigeant en maîtresse du savoir

La rendant toute-puissante.

Le danger ne se loge pas dans le chrono de cette course effrénée

Ni dans notre engouement,

Ni dans notre émerveillement

Mais dans cet esprit

de pouvoir

de propriété

de contrôle

C’est une course relais qu’il faudrait lancée

De ces courses

où les ressources sont sur la table

où la responsabilité est collective

où l’entrainement se fait ensemble

Là où une infime partie d’entre nous comprennent quelque chose

Le reste de l’humanité est en haleine

À bout de souffle

Des questions au fond du bide

“À quoi va ressembler demain ?”

“Quelle perspective pour l’humain·e ?”

Pris dans un tourbillon d’angoisse

Au bord d’un précipice

Un vertige infini devant les possibilités à venir

Loin des films de science-fiction

Ce qui nous attend, c’est une IA indispensable

Devenue aussi vitale

Aussi nécessaires que de l’électricité, le gaz

Les expert·e·s l’estiment à moins d’une décennie

Une révolution numérique

Quand cette course prendra fin

Qui sera sur la ligne d’arrivée ?

À quoi ressembleront nos rues ?

À côté de cette nouvelle espèce

Douée d’intelligence

Quant sera-t-il de l’homo sapiens sapiens

Sommes-nous,

nous aussi

En train d’évoluer

De muter

De devenir une espèce nouvelle

Où retrouverons-nous notre humanité ?

En fermant les yeux,

On peut imaginer,

Un monde

Automatisé

Renouvelé

Surveillé

Surprenant

Aseptisé

Robotisé

Où nos enfants

leur éducation

serait prise en charge par des ordinateurs

Capable de détecter leurs émotions

Capable de reproduire des gestes d’affection

Où Mozart, Beethoven, Dali

Continueraient à créer

Où nous écouterions

La 10e symphonie de Beethoven

Où nous nous laisserions

Guider

Éclairer

Diriger

Inspirer

Conduire

Alléger

Par des algorithmes

Des lignes de codes

Des instructions mises bout à bout

Tout y serait toujours plus performant,

Toujours plus efficace,

Toujours plus à la pointe

Des avancées scientifiques

Des avancées médicales

Des avancées sociales

Des avancées politiques

Un automate pour ami·e

Le·a meilleur·e ami·e parfait·e

Répondant à chacun de nos besoins

N’ayant aucune attente

Des foules manipulées

Une intelligence de masse

Plus d’opinion individuelle

Plus de démocratie

Plus que de fausses opinions ?

Des pays muselés

Des états censurés

Marionnettes de la parole diplomatique

Un monde sous surveillance

L’humanité filmée

Pour sa sécurité

Scanné·e·s comme des codes-barres

Ce monde est déjà là

En partie

Et il ne cesse de croitre

Pour que toutes les dystopies

Ne soient pas nos boules de cristal

N’en soyons plus effrayé·e·s

Prenons le pouvoir

Celui de savoir

Et continuons

À alerter

À jouer

À atiser notre curiosité

Et plaçons notre confiance dans celleux éclairé·e·s sur la question

Celleux qui y croient et l’espèrent juste

Les facultés croissantes des machines

Soulèvent de nouvelles questions

Amènent de nouveaux problèmes

et l’excitation de nouvelles solutions

Elles feront de toute façon partie de notre futur

Vient alors la question essentielle, existentielle:

Qu’est-ce qui fait de nous des êtres humain·e·s ?

Notre capacité à ressentir

Notre spontanéité

Notre créativité

Notre disposition à avoir une idée

Notre sens de créer du lien ?

Ou alors serait-ce

Nos maladresses

Nos excès

Notre besoin de toujours plus

Notre imperfection ?

Et pour le monde de demain ?

Sommes-nous réduit·e·s à être plongé·e·s dans une cuve ?Esclaves de la machine ?

Attendant cellui qui choisira la bonne pilule ?

Ou dépasserons-nous

Les inégalités sociales ?

Résoudrons-nous

La crise climatique ?

Vaincrons-nous

Le capitalisme ?

Zélie Sels
6/3/2024

A lire également

Justice
Éducation
Société

Le souhait d’un autre temps

Deux fois plus de travail pour deux fois moins de reconnaissance. C’est la réalité de nombreuses femmes dans la société patriarcale qu’est la nôtre.📈📉 Comment s’extirper de ces carcans lorsque d’aucuns estiment encore que les femmes sont prédestinées à certains métiers ?Lorsque certaines de celles qui se battent contre ces injonctions perpétuent ces mêmes schémas pernicieux ? Lorsque la souffrance de toute une part de la société devrait rester invisible ?
Zélie Sels
30/3/2024
Société
Éducation

Portraits parcours: Zofia, la maraichère

Il en est facile d'oublier que derrière les chiffres se cachent du savoir-faire, de la sueur, de la transmission, des années d'expertise mais aussi et surtout des visages singuliers.
Laurianne Systermans
25/3/2024
Société
Éducation

Portraits parcours: Eric, le cordiste

Il en est facile d'oublier que derrière les chiffres se cachent du savoir-faire, de la sueur, de la transmission, des années d'expertise mais aussi et surtout des visages singuliers.
Zélie Sels
25/3/2024